BNU

La Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg est, par l'ampleur de ses collections patrimoniales, la seconde bibliothèque française, et la première dans la sphère de l'enseignement supérieur et de la recherche. Sont qualifiés de « patrimoniaux » différents ensembles documentaires :

  • les publications antérieures à 1920 : on estime leur nombre à 1,1 million de documents ;
  • les manuscrits ;
  • les fonds égyptologiques ;
  • les collections iconographiques et cartographiques ;
  • les collections de monnaies et médailles ;
  • les fonds particuliers. 

Ces collections sont exclues du prêt à domicile et leur consultation peut être soumise à des conditions particulières.

Le patrimoine documentaire de la BNU s'est constitué dès sa fondation en 1871 grâce au vaste mouvement de solidarité suscité par l'appel lancé par voie de presse, au lendemain de l'incendie des bibliothèques de Strasbourg en août 1870, par Karl August Barack et par les achats considérables réalisés par la bibliothèque.Parce que les fonds se sont constitués depuis 1871, on ne retrouve pas dans les collections de la BNU les strates historiques de l'activité culturelle et scientifique de Strasbourg et de l'Alsace, comme cela est le cas dans d'autres grandes bibliothèques. Cependant, l'effort de reconstitution d'un fonds ancien de grande envergure s'est traduit par l'acquisition non seulement de pièces isolées, mais surtour de collections entières. Un exemple significatif est l'achat dès 1871 de la bibliothèque de l'imprimeur et libraire strasbourgeois François Charles Heitz.

La BNU, ancienne Kaiserliche Universitäts- und Landesbibliothek (bibliothèque impériale universitaire et régionale), héberge en son sein les collections de documentation scientifique de l'ancienne université impériale de Strasbourg. Tous les grands domaines du savoir s'y trouvent représentés. Ces collections représentent ainsi un ensemble unique en France, qui est un véritable instantané de la recherche en Allemagne au 19e et au début du 20e siècle, âge d'or scientifique. Par le hasard des destructions liées aux conflits du 20e siècle, de nombreuses pièces de ces collections allemandes ne se trouvent aujourd'hui plus qu'à Strasbourg.

Les collections patrimoniales de la BNU s'enrichissent chaque année par des achats, des dons ou des dépôts de documents ou de collections entières. La politique d'acquisition patrimoniale s'articule autour de  quatre axes principaux :

  • l'acquisition rétrospective de documents en lien directs avec l'Alsace : manuscrits alsaciens, livres publiés en Alsace (y compris des incunables), affiches d'évènements survenus en Alsace, portraits de personnalités alsaciennes, etc. ;
  • la sauvegarde du patrimoine alsacien de demain : manuscrits d'auteurs alsaciens contemporains, livres d'artistes ;
  • l'enrichissement de fonds historiques existants, de manière plus ponctuelle ;
  • l'enrichissement des domaines d'excellence de la BNU.

Vous souhaitez un accompagnement personnalisé pour consulter des documents anciens ?


Il suffit de remplir le formulaire de prise de rendez-vous avec un bibliothécaire en précisant votre recherche.

Share this