BNU

Depuis la création de la bibliothèque en 1871, les sciences de l'Antiquité ont conservé une place privilégiée dans les collections de la BNU et de l'Université de Strasbourg avec l'émergence à d'un riche fonds d'objets antiques, en particulier une importante collection de papyri (deuxième collection française derrière la collection du Musée du Louvre), de très nombreux ostraca et des documents cunéiformes.
Depuis, l'Antiquité est resté un secteur majeur d'acquisition de la BNU en lien avec les formations de pointe délivrées par l'Université. Secteur majeur des acquisitions,  les Sciences de l'Antiquité représentent plus de 135 000 documents dont 60% d'ouvrages étrangers.

Ce fonds est complémentaire des collections consacrées à l'Antiquité conservées et développées par l'Université de Strasbourg, en particulier au sein de la bibliothèque de la Maison des Sciences de l'Homme Alsace (MISHA). Cette vocation à l'excellence du site strasbourgeois a été reconnue par le nouveau dispositif CollEx-Persée par l'obtention du label CollEx-Collections d'excellence pour la recherche, qui met en avant l'intérêt pour la recherche des collections présentes sur le site universitaire strasbourgeois. En outre, la BNU assure également dans ce dispositif, aux côtés de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (ex-CADIST d'Antiquité), un rôle de tête de réseau documentaire pour ce domaine.

Share this